Voici une bonne question. Mon projet avance, à sa vitesse, mais il avance. Des maquettes sont en cours de construction, des contacts sont pris, un business plan qui évolue, les idées fusent, le palpitant monte et descend. Bref on avance. Le seul hic est qu’un jour il va falloir manger. Alors on peut bien sûr choisir de se lancer dans la recherche de financement extérieur pour continuer à développer le projet de société. Cette ouverture de capital est souvent un point crutial pour les jeunes sociétés ou pour les projets innovants, mais il y a un mais, il ne faut pas se lancer à n’importe quel moment. En effet ouvrir le capital trop tôt peut être allêchant pour le jeune entrepreneur mais il risque du coup de mal valoriser son projet car celui-ci n’est que balbutiant et doit encore faire ses preuves. Deuxième point: si on ouvre trot tôt son capital, on risque de devoir donner une très grosse partie de celui-ci et donc perdre de son autonomie. Certe un investisseur va apporter de l’argent dans la machine mais aussi des conseils, une rigeur et souvent une expertise. En tout cas, je ne suis pas personnellement prêt à me lancer dans la recherche d’investisseur car pour l’instant le projet n’est pas encore assez mature. En attendant que celui-ci se paufine, il faut trouver une source de revenu. Personnellement, je pense opter pour le consulting. Derrière ce grand mot se cache ni plus ni moins que l’exécution de mission d’assistance technique ou plus rarement (dans mon cas) d’audit et de conseil. C’est une bonne manière à mon avis de prendre goût à l’indépendance tout en valorisant ses compétences acquisent. La démarche d’un consultant indépendant est la même qu’un entrepreneur: il doit construire son projet, son business plan. Il doit trouver ses clients (démarchage, réseaux sociaux, …), établir une stratégie commerciale, suivre sa comptabilité, … A mon sens, c’est un bon test pour savoir si on est fait pour l’entrepreunariat.

Afin de limiter les démarches administratives et consacrer le plus de temps possible à mon projet d’entreprise, je pense que je vais opter pour le portage salarial. Certes ce système réduit de peu les revenus net mais apporte une tranquilité et une sécurité: en effet quand on se fait porter par une société, on est salarié de cette société. On n’a pas à se préoccuper des délais de paiements, des factures, des recouvrements,… En plus on a tous les avantages du status de salarié: côtisation pour la retraite, pour le chomage,…

Si on arrive à avoir suffisamment de petites missions (1 semaine par-ci par là) avec un minimum d’effort commercial (en utilisant au maximum son réseau), on arrive à se dégager du temps (30% des jours ouvrés environ) pour travailler sur son projet tout en gardant un revenu correct. Le plus dur étant d’amorcer la pompe.

Voilà à chaud ma vision pour continuer mon projet tout en assurant un revenu correct. Qu’en pensez-vous? Avez vous essayé le portage salarial?